Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

Hommage aux grévistes de Swissmetal

lundi 2 mai 2005 par Claude Reymond

Quelque 200 personnes ont fêté le 1er Mai dimanche devant l’usine Swissmetal Boillat à Reconvilier, dans le Jura bernois. Elles entendaient rendre hommage au personnel qui avait observé une grève de dix jours en novembre dernier.

publié dans Le Courrier du 2 mai 2055

La manifestation syndicale interjurassienne a été marquée par la présentation du livre écrit par le journaliste Pierre Noverraz sur la grève de Reconvilier. Intitulé Quand la Boillat était en grève, l’ouvrage retrace le déroulement de ce mouvement spontané qui a eu un retentissement dans toute la Suisse (lire Le Courrier de samedi).

Membre du comité directeur d’Unia, Fabienne Blanc-Kühn a appelé les syndicats et les travailleurs à redoubler d’attention face « aux agissements » du patronat.

Visiblement émue, celle qui avait participé aux négociaions, a relevé que la grève a souvent pour objectif une plus grande participation démocratique dans les entreprises. Soutenus d’abord par un village, puis par une région entière, les cadres, les ouvriers et les employés de l’usine avaient entamé un arrêt de travail spontané. Ils voulaient dénoncer la poli- tique menée par la direction de Swissmetal à Dornach (SO), et en particulier celle de son directeur général Martin Hellweg.

Les 400 grévistes avaient mis un terme à leur mouvement après la conclusion d’un protocole d’accord, prévoyant la désignation d’un directeur sur le site du Jura bernois et l’ouverture de négociations salariales. Les relations entre la direction et le personnel de Reconvilier sont encore empreintes d’une certaine méfiance après le rejet de l’annualisation du temps de travail. ATS/CO