Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

discours Denise FROMAIGEAT Denise (SSP + Collectif 14 juin)

Bastions vers 17h

jeudi 1er mai 2003 par Claude Reymond

Tout va bien

Camarades,

Tout va bien. Nous vivons dans un monde merveilleux.

J’ai de bonnes nouvelles de partout.

  • La lutte des ouvriers du bâtiment a payé et fait plier Pascal Couchepoin, qui a décidé de ramener l’âge de la retraite à 60 ans dans toutes les professions, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.
  • En matière d’égalité de salaires, celui des femmes sera revu dans toutes les conventions collectives et calculé de manière à obtenir des salaires non plus fondés sur la discrimination, mais adaptés à la productivité du salariat, ce qui signifie que le travail ménager sera aussi pris en compte, tant chez les hommes que chez les femmes.
  • Passons au G8 ! Là aussi, bonne nouvelle ! Cédant sous la pression populaire, les organisateurs (il y a peut-être aussi des organisatrices ?) repoussent la date du 1er juin au ler août et la réunion des grands de ce monde se tiendra sur la prairie du Grütli. Ainsi toute la population confédérale, pourra y participer puisque désormais le 1er août est jour férié officiel. De plus, une immense landsgemeinde est prévue, et le peuple, toutes nationalités confondues, votera sur chaque décision.
  • Des nouvelles de New York : la statue de la Liberté est toujours debout, comme nous tous et toutes ici aux Bastions.
  • Un nouveau règlement de la police fédérale a été édicté pour les prochaines manifestations : en raison des risques de contagion dus à la pneumonie atypique, le port du masque est obligatoire dans les manifs.
  • Et je lance un appel à la solidarité : la chaîne de restaurants McDo a dû fermer 200 restaurants en 2002 et prévoit d’en fermer encore 600 prochainement, essentiellement au Japon et aux Etats-Unis. De plus, McDo a décidé une reconversion dans le bio, achetés sans intermédiaire aux paysans à leur juste prix. Si nous ne voulons pas laisser disparaître ce symbole de notre civilisation, nous nous devons de soutenir la malbouffe mondiale.
  • Grâce aux luttes menées dans les quartiers, le Conseil fédéral a placé La Poste sous le contrôle des usagers et usagères, lui rendant ainsi sa fonction de « service public ». Le personnel licencié sera réengagé et de nouvelles succursales seront ouvertes

Voilà, camarades, vous pouvez constater que tout va de mieux en mieux, que nos luttes ne sont pas vaines et que nous pouvons enfin nous reposer un peu.
Et puisque tout va si bien, le comité d’organisation des manifes-tations du 1er mai a décidé que tous les 1er mai de chaque mois, une manifestation aurait lieu.