Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

Discours principal d’Eric DECARRO

lundi 21 novembre 2011 par Claude Reymond

le 1er mai 1890 à l’appel de la 2ème Internationale ouvrière, les
travailleurs et leurs syndicats manifestent dans le monde entier, pour
leurs revendications, en particulier la journée de 8 h. et pour la liberté,
en souvenir de la répression contre les ouvriers de Chicago en 1886.

Les conditions de vie des travailleurs sont alors particulièrement
dures :

  • chômage
  • salaires de misère
  • journée de travail de 11 h. et plus
  • mortalité infantile 4 fois plus élevée dans les taudis ouvriers que
    dans les quartiers riches
  • absence de toute assurance sociale.

En un siècle, des améliorations ont été conquises par le
mouvement syndical : élévation du niveau de vie et d’instruction,
diminution de la durée du travail, extension des droits des citoyens,
reconnaissance des syndicats et création des assurances sociales.
En Suisse, la principale diminution de la durée légale du travail
a été obtenue par la grève générale de 1918 et l’assurance vieillesse
a été crée en 1948, au lendemain de la seconde guerre mondiale.
La société capitaliste a connu des mutations considérables avec
le développement de la consommation de masse et des moyens de
communication qui ont transformé les modes de vie.

Pourtant des problèmes fondamentaux ne sont pas résolus et le
risque d’une régression existe. La question de la survie de l’humanité
est posée par le type de développement actuel.

Ce 100e anniversaire coïncide avec l’effondrement des régimes
dits socialistes des pays de l’Est, qui marque l’échec d’un modèle
bureaucratique et autoritaire.

  • omniprésence de l’Etat dans la vie économique, sociale et
    politique
  • étouffement des libertés et répression des opinions nonconformes
  • oppression de la majorité par la nomenklatura qui jouissait de
    tous les privilèges,exerçait un contrôle exclusif sur l’Etat et le parti
    unique
  • pénurie organisée pour la majorité de la population.

...

PDF - 1.8 Mo
1990-05-01mai_discours_Eric_DECARRO.pdf