Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

compte rendu Le Courrier de notre conférence de presse

publié le 26-04-2008

lundi 28 avril 2008 par Claude Reymond

« Au moment où les acquis sociaux sont en train d’être démantelés, il est important de rappeler aux Genevois qu’il faut se battre. » Comme l’exprime Nicole Valiquer, du Parti socialiste (PS), la journée revendicative internationale des travailleuses et travailleurs sera axée cette année sur la défense des conventions collectives de travail (CCT). Ces conventions sont, d’après Georges Tissot, président du Comité du 1er Mai, « un moyen réel pour que les patrons ne fassent pas de dumping salarial et social ». La motivation n’a pas été affectée par le fait que le 1er Mai tombe le jour de l’Ascension. Mais c’est l’organisation du défilé, l’année prochaine, qui pourrait poser problème. Le comité craint en effet de devoir payer entre 20 000 et 30 000 francs, selon ses calculs. Résultat de l’application des nouvelles directives réglementant l’usage du domaine public. Pierre Maudet, conseiller administratif en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité, semble tomber des nues. Le 1er Mai ne serait pas touché puisque cette réglementation ne concernerait que les manifestations commerciales. JDB

LE PROGRAMME DE LA MANIFESTATION

Cette année, les dates de l’Ascension et du 1erMai coïncident. Cela n’a cependant pas découragé les organisateurs de la journée revendicative internationale des travailleuses et travailleurs. Bien que la manifestation soit plus courte que d’habitude, de nombreuses activités sont prévues. Le rassemblement aura d’abord lieu devant le monument dédié aux brigadistes, rue Dancet. Pendant l’apéritif, offert dès 11h, Michèle Künzler, députée des Verts, prendra la parole. A 16h, le cortège partira du boulevard James-Fazy pour rejoindre le parc des Bastions. Des allocutions de Marisa Pralong, membre de la Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS), et de Jacques Robert, secrétaire syndical et membre du Parti socialiste, y sont prévues à 17h. Des stands, de la restauration et des activités pour les enfants y attendront aussi les manifestants. Le soir, dès 19h, le Théâtre du Grütli présentera une série de courts métrages qui proviennent de différents syndicats dans le monde1. Ils ont pour thèmes les questions clés auxquelles sont confrontés les ouvriers : égalité des salaires, mondialisation, précarité, droits des travailleurs. Au même moment, l’équipe du cinéma Spoutnik projettera sur le mur des Réformateurs le film Le RMI c’est la vie. JDB